création • théâtre

À BIEN Y RÉFLÉCHIR

21 févr. > 17 mars 2017

26000 couverts

À BIEN Y RÉFLÉCHIR ET PUISQUE VOUS SOULEVEZ LA QUESTION, IL FAUDRA QUAND MÊME TROUVER UN TITRE UN PEU PLUS PERCUTANT

Après l’Idéal Club et Beaucoup de bruit pour rien, les 26000 couverts reviennent avec leur tout nouveau spectacle. 

Bienvenue dans les coulisses d’un spectacle. Dans une répétition, rien n’est jamais fini, comme dans la vie. Pleine d’imperfections, mais aussi de potentialités, et de directions. Rien n’est encore achevé, et ces moments de recherche ont ceci de prodigieux que toutes les portes sont encore ouvertes. Mais attention aux portes ouvertes, parfois elles claquent… Les 26000 couverts bousculent encore une fois joyeusement la routine quotidienne, réveillent les esprits anesthésiés, formatés. Un regard sur le monde d’un oeil neuf et curieux pour une soirée pleine de surprises et d’éclats de rire. Une pièce qui mêle macabre et burlesque avec brio.

 

( BIOGRAPHIE )

Les 26000 couverts inventent depuis une vingtaine d’années un itinéraire artistique singulier, vers un théâtre de rue, entre pulsions satiriques débridées, burlesque dévastateur et poésie brute. Ils envisagent le théâtre comme une utopie et refusent de considérer qu’il va de soi. Une démarche qui les amène à installer le théâtre là où on ne l’attend pas, toucher le spectateur qui s’ignore, détourner le regard et décaler le quotidien… Avec eux, l’imagination est au pouvoir, mais jamais dans un acte gratuit. Ils font des farces pour mieux s’emparer du sacré et bousculent joyeusement la routine. C’est cet esprit burlesque, décalé et poétique, et ce plaisir de la rencontre avec le public, qu’on retrouve dans leurs créations.

 

distribution

mise en scène Philippe Nicolle

assisté de Sarah Douhaire

écriture collective sous la direction de Philippe Nicolle

avec l’extraordinaire collaboration de Gabor Rassov

interprétation Kamel Abdessadok, Christophe Arnulf, Aymeric Descharrières, Servane Deschamps, Pierre Dumur, Olivier Dureuil, Anne-Gaëlle Jourdain, Erwan Laurent, Michel Mugnier, Florence Nicolle, Philippe Nicolle, Laurence Rossignol

création musicale Aymeric Descharrières, Erwan Laurent

technique Hervé Dilé, Michel Mugnier, Laurence Rossignol

construction Michel Mugnier

création costume Laurence Rossignol

avec Camille Perreau et Sigolène Petey

création lumières Hervé Dilé

postiches Céline Mougel

coordination compagnie Lise Le Joncour

administration Marie-Violaine Masson 

assistée de Catherine Euvrard

diffusion-production Claire Lacroix

production

Production : 26000 couverts. Coproduction : Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouen - Les Pronomade(s) en Haute-Garonne, Centre National des Arts de la Rue – La Villette, Résidence d’artistes 2015 (Paris) - Scène Nationale de Bayonne et du Sud-Aquitain - Le Channel, Scène Nationale de Calais - Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique - Théâtre de la Ville d’Aurillac – Le Parapluie, Centre International de Création Artistique (Aurillac) - La Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau - Le Cratère, Scène Nationale d’Alès - Festival des Tombées de la Nuit (Rennes) - Théâtre de l’Agora, Scène Nationale d’Evry et de l’Essonne - Théâtre Brétigny, Scène Conventionnée, La Vache Qui Rue - Lieu de Fabrique des Arts de la Rue à Moirans en Montagne, Ville de La Norville. Avec le soutien de : DRAC Bourgogne, Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, Ville de Dijon, la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon - Centre national des Écritures du Spectacle, Spedidam. © photos : Christophe Raynaud de Lage

retour à la liste