théâtre

FINIR EN BEAUTÉ

8 > 26 nov. 2016

Mohamed El Khatib / Collectif Zirlib

Temps danse / théâtre

En partenariat avec Le Théâtre de la Ville

Mohamed El Khatib est lauréat du Grand Prix de Littérature dramatique 2016 pour son texte Finir en beauté

Mohamed El Khatib voulait écrire un texte à partir d’entretiens réalisés avec sa mère. Le 20 février 2012, la mort interrompt tout. Sur le lit d’hôpital, sa mère l’interroge : « Pas d’opération ni rien ? - Non, rien. Ils ne peuvent plus rien faire. » 

L’émiettement intérieur du fils orphelin s’incarne dans un récit discontinu, servi par une forme composite : extraits de journaux, emails envoyés et reçus, messages téléphoniques, sms, bribes d’échanges avec le père, transcriptions d’enregistrements, vidéos… 

Le matériau intime embrasse fiction et documentaire. Ces instantanés de vie évoquent la famille, le pays, la langue maternelle, le souvenir, le deuil. À travers cette cartographie émouvante, mais aussi caustique et souvent drôle, Mohamed El Khatib, seul en scène, porte ce récit autobiographique.

 

{ PRESSE }

La simplicité du dispositif s’accorde à la profondeur du propos, à l’immense délicatesse teintée d’humour. 

Fabienne Arvers, Les Inrocks

De sa voix posée, Mohamed El Khatib réussit la prouesse de conjuguer l’intime et l’universel. 

Hadrien Volle, Les Echos

 

( BIOGRAPHIE )

Mohamed El Khatib est auteur – metteur en scène et réalisateur. Il a fréquenté le Centre d’Art dramatique de Mexico où il a vécu et travaillé pour le Monde diplomatique. Il co-fonde en 2008 le collectif Zirlib autour d’un postulat simple : l’esthétique n’est pas dépourvue de sens politique. 

Il développe des projets de fictions documentaires dans le champs du théâtre, de la littérature et du cinéma. À travers des épopées intimes, il invite tour à tour un agriculteur, une femme de ménage, des marins à co-signer avec lui une écriture du réel. Après Finir en beauté où il évoque la mort de sa mère, et Moi, Corinne Dadat il démontre qu’une comédie, ça n’est qu’une tragédie avec un peu de recul.

Mohamed El Khatib est artiste associé au Théâtre de la Ville.

distribution

texte, conception et jeu Mohamed El Khatib

environnement visuel Fred Hocké

environnement sonore Nicolas Jorio

production

Production : Zirlib. Coproduction : Tandem Douai-Arras / Théâtre d’Arras, montévidéo – créations contemporaines (Marseille), Théâtre de Vanves, Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre, Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau. Avec l’aide à la production de l’Association Beaumarchais – SACD, le soutien à la création du Festival actOral, et le soutien du Fonds de dotation Porosus. Ce texte a bénéficié de l’aide à la création du CnT. Zirlib bénéficie du soutien du Ministère de la Culture – DRAC Centre, de la ville d’Orléans. Zirlib est un collectif porté par la Région Centre. Mohamed El Khatib est accompagné par L’L – lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création (Bruxelles). Mohamed El Khatib est artiste associé au Théâtre de la Ville - Paris et au Centre Dramatique Régional de Tours -Théâtre Olympia. © photo : Anthony Anciaux-Fonds Porosus

retour à la liste