création

LE PAS GRAND CHOSE

21 mars > 1 avr. 2017

Johann Le Guillerm

Tant qu’à vouloir faire le point sur le monde qui m’entoure en tentant une diffraction globale, faire le point sur le point me semble finalement une ambition raisonnable et irréductiblement modeste.

Johann Le Guillerm nous livre son cirque mental ou comment recréer le monde à partir du point minimal. L’affirmation que le monde peut être réélaboré par soi-même pour ne pas le subir mais mieux l’éprouver, le penser, le vivre. Une utopie ?

Sauf que quand Johann Le Guillerm dialogue avec le point, l’aventure prend des tours extrêmement inattendus. Accepter d’entrer dans les méandres de ce cerveau réfractaire nous fait perdre nos repères les plus élémentaires. Le déséquilibre menace, le tourbillon est permanent. Car accepter de penser contre le monde, c’est abandonner nos a priori mais peut-être aussi nos a posteriori…  Avec Le Pas Grand Chose entrons de plain-pied dans quelque chose de son pas grand-chose !

© photo : Joanne Azoubel

( BIOGRAPHIE )

Johann Le Guillerm est issu de la première promotion du Centre National des arts du cirque. Il a travaillé avec Archaos, participé à la création de la Volière Dromesko et co-fondé le Cirque O. En 1994, il crée sa propre compagnie, Cirque ici et un premier spectacle solo, Où ça ?, qui tournera cinq ans.
Johann Le Guillerm obtient Grand Prix National du Cirque en 1996 et le Prix des Arts du Cirque SACD en 2005. En 2002, il s’engage dans Attraction, projet de recherche quiinterroge l’équilibre, les formes, les points de vue, le mouvement et l’impermanence. Attraction fait voler en éclat les disciplines traditionnelles du cirque. Il s’articule autour d’un spectacle sur piste (Secret), et d’installations (La Motte et Les Imperceptibles, sculptures en mouvement, Les Architextures, sculptures auto-portées, Les Imaginographes, outils d’observation.)
En 2013 il crée La Déferlante pour l’Espace Chapiteau de La Villette à Paris, oeuvre pérenne qui rejoint les formes monumentales d’Attraction. Depuis 2011, Johann Le Guillerm est soutenu et accueilli en résidence de recherche par la Mairie de Paris au Jardin d’Agronomie Tropicale.

distribution

Conception, mise en scène et interprétation Johann Le Guillerm

Création et régie lumière Anne Dutoya

Régie vidéo Christophe Rannou

Création Musicale Alexandre Piques

Costume Anaïs Abel

production

Production déléguée : Cirque ici. Coproduction (depuis 2011) : 2 Pôles Cirque en Normandie - La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf, Agora - scène conventionnée de Boulazac Pôle National des Arts du Cirque, Archaos - Pôle National des Arts du Cirque Méditerranée, Le Grand T - Théâtre de Loire Atlantique, Le Monfort Paris, Tandem scène nationale, Théâtre de l’Agora - scène nationale d’Evry et de l’Essonne, Les Treize Arches - scène conventionnée de Brive, Le Volcan – Scène nationale du Havre, CREAC – La cité Cirque de Bègles.

Johann Le Guillerm a été accueilli en résidence d’écriture au Monastère de Saorge dans le cadre de l’opération « Monuments en mouvement » du Centre des monuments nationaux. 

Résidences de création : Théâtre de l’Agora - scène nationale d’Evry et de l’Essonne, Le Channel - scène nationale de Calais, Comédie de Caen - CDN de Normandie, 2 Pôles Cirque en Normandie - La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf.

Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (DMDTS, DGCA et DRAC Ile-de-France), du ministère des Affaires Etrangères (Institut Français), du Conseil général de l’Essonne, du Conseil régional d’Ile-de-France, de la Ville de Paris et de l’Institut Français/ Ville de Paris.

retour à la liste