théâtre • Festival des Illusions

MDLSX

22 > 25 mars 2018

Cie Motus

Dans le cadre du FESTIVAL (DES)ILLUSIONS

Un spectacle inclassable par l’italienne Silvia Calderoni  qui possède une présence irradiante et un langage physique bien à elle. L’être humain ne se résume pas aux courbes de son corps, à la couleur de sa peau, à sa nationalité ou ses organes génitaux. Ni fille ni garçon, ou les deux à la fois, elle nous apprend que la frontière entre féminin et masculin n’est pas si étanche. Habitée par la musique, elle dessine dans l’espace une danse électrique et dynamique. Un véritable hymne à la liberté.

LA PRESSE EN PARLE

« Un spectacle qui fait du bien là où ça fait mal, une performance. » Jean-Pierre Thibaudat - Mediapart
« L’intensité de l’actrice frappe, son émotion retenue, sa voix, la poésie de son récit pour dire une douleur perplexe, cette épine de grandir inadéquate. Ce qui rend la performance de Silvia Calderoni magnifique est que son récit n’est jamais théorique. C’est par le lien sur scène qu’elle construit avec le spectateur, le filet qu’elle lui lance, qu’elle le happe et que progressivement la distance s’annule. » Anne Diatkine – Libération

BIOGRAPHIE

Le seul nom Motus évoque une image en mouvement, aux contours flous et confondus avec des paysages, un profil tourmenté par d'irréductibles révoltes internes. Ce nom incarne l'attitude « louche » de notre regard vers les expériencessavoirs-oeuvres du passé afin d'enrichir l'arsenal stratégique de réinvention du présent, cette attitude « louche » qui sème la pagaille parmi les formes et les langages. Pour la compagnie Motus – fondée en 1991 par Enrico Casagrande et Daniela Nicolò – il n'y a pas de limites, pas de frontières entre pays, moments historiques ou disciplines, pas de séparation entre l'art et l'engagement civil. Libres penseurs, ils amènent leurs spectacles à travers le monde, de Under the Radar (NYC) au Festival TransAmériques (Montréal), de Santiago a Mil (Chili) au Fiba Festival (Buenos Aires), ainsi qu'à travers toute l'Europe, en travaillant à des mélanges de formats expressifs, animés par la nécessité de se confronter à des thèmes, conflits, blessures de l'actualité. L'activité
artistique de Daniela Nicolò et Enrico Casagrande est accompagnée d'un intense programme de rencontres publiques, conférences et master class auprès d'universités italiennes et étrangères, précisément en relation aux différents et complexes projets théâtraux et vidéographiques de la compagnie. Parmi ces expériences, nous rappelons l'enseignement (à partir de 2014) du Master-Campus-Theater à la Manufacture (Haute école de théâtre de la Suisse Romande) de Lausanne. Ils ont reçu de nombreuses reconnaissances, dont trois prix UBU et différents prix spéciaux pour leur travail sur Beckett, Pasolini, Genet, Fassbinder et des textes classiques tels qu'Antigone ou La Tempête de Shakespeare. À travers des ateliers, des performances et des actes publiques, le parcours a conduit Motus aux créations Nella Tempesta et Caliban Cannibal (2013).

distribution

avec : Silvia Calderoni
mise en scène : Enrico Casagrande & Daniela Nicolò
Dramaturgie : Daniela Nicolò & Silvia Calderoni
son : Enrico Casagrande
en collaboration avec : Paolo Panella & Damiano Bagli
lumières et vidéo : Alessio Spirli
production : Elisa Bartolucci
distribution à l'étranger : Lisa Gilardino

production

Production Motus 2015 / en collaboration avec La Villette - Résidence d’artistes 2015 Paris, Create to Connect (EU project) Bunker/Mladi Levi Festival Lubiana, Santarcangelo 2015 Festival Internazionale del Teatro in Piazza, L’arboreto - Teatro Dimora di Mondaino, MARCHE TEATRO / avec le soutien de MiBACT, Regione Emilia Romagna / © photo : DIANE_ilariascarpa

retour à la liste